Jazzman communiste vs jeunes loups du marketing

La semaine dernière, Bernard Lubat, estampillé THE musicien alternatif de la Gironde, compagnon de route du PCF et créateur du festival d’Uzeste, a délaissé son public de prédilection pour se frotter, le temps d’une pause-déjeuner, aux étudiants de l’IUT Techniques de Commercialisation. Une soixantaine d’étudiants avaient pris place dans l’amphi et ont écouté pendant une heure le pro du scat expliquer son parcours et esquisser sa vision de la musique. Avec forces blagues et petites piques contre le marketing, Bernard Lubat a réussi à s’attirer la sympathie de son auditoire, qui riait franchement à chacune de ses saillies.

Mais cette heure de rencontre n’aura pas suffi à combler le gouffre idéologique entre les deux parties. Les réactions à la sortie de la salle étaient sans équivoque : Bernard Lubat était venu à la rencontre des étudiants, pour échanger, sans but précis. Les étudiants, eux, étaient venus unanimement… soutenir l’organisateur de la rencontre, un étudiant de l’IUT, qui validera, avec une note, sa capacité à conduire un projet.

Jazzman communiste vs jeunes loups du marketing by Bastide Brazza Blog

Charlotte Jousserand & Emmanuel Grabey / BastideBrazzaBlog

  • Twitter
  • Facebook