Ce que nous aimerions avoir aux Archives municipales

Les Archives municipales de Bordeaux déménageront à la Bastide en 2015. Crédits : LAV

En 2015, les Archives municipales de Bordeaux vont déménager et traverser la Garonne. Direction la Bastide et la Halle aux farines (cf. encadré). C’est l’occasion pour ce service de la Mairie de se renouveler et d’innover. Voici quatre idées à développer dans le nouveau bâtiment.

1. « On veut des expos ! »

Avec près de 11 kilomètres linéaires de fonds, les Archives ont certainement les moyens d’organiser des activités culturelles d’importance. Il ne leur manque que l’espace ! Si la superficie du bâtiment actuel est réduite – la salle de lecture ne compte que 25 places disponibles – les nouveaux locaux seront plus spacieux : 1.000 m² sont prévus. Une salle réservée aux expositions est programmée. Reste à identifier des thèmes et un dispositif attrayant !

2. « On veut un vrai site internet ! »

Pour le moment, tout ce qui concerne les Archives se trouve sur le site de la ville de Bordeaux. Pour plus de clarté mais surtout pour plus de visibilité, il faudrait isoler ces informations afin de valoriser les fonds disponibles ou les activités culturelles organisées. La plupart des Archives municipales des grandes villes comme Lyon ou Toulouse ont leur site internet. Alors, à quand un vrai site moderne et interactif ?

3. « On veut du numérique ! »

Et du multimédia ! Les archives vidéos existent à Bordeaux puisque, dès les années 30, un service cinématographique existait à la Mairie. Les documents ont été numérisés et sont consultables. Ce n’est pour l’instant pas le cas des archives sonores. Évidemment, elles seront moins nombreuses que les documents écrits, mais elles peuvent avoir autant d’intérêt. Et au-delà du multimédia, l’un des défis des Archives, c’est bien la numérisation de leurs fonds. Du travail reste à faire en la matière, qui passe, par exemple, par la création d’un catalogue en ligne sur le fameux site internet.

4. « On veut un parking ! »

On a souvent dit qu’il n’y avait pas de problème pour se garer du côté de la rive droite. Pourtant l’association de quartier, Cap Bastide, en 2010, s’alarmait du manque de places de stationnement. Et quand il y a de la place, il faut payer ! Il faudra donc prévoir, dans les plans du cabinet d’architectes Robbrecht et Daem qui développe le projet, un parking pour les usagers et pour le personnel. Jusqu’à maintenant, les archives se trouvaient dans le centre. Elles étaient bien desservies par les transports en commun. Elles le seront moins sur le nouveau site.

> Déménager pour dynamiser la Bastide

18 millions d'euros, c'est le budget prévu pour les travaux. Crédit : LAV

Vétusté des locaux de l’hôtel de Ragueneau, rue du Loup – les archives ont d’ailleurs fermé cet été pour des travaux – saturation du stockage – 11 kilomètres linéaires de fonds présents pour 10 kilomètres de stockage en théorie, le déménagement des Archives municipales était indispensable. La construction du nouveau bâtiment doit commencer en 2013, pour un déménagement prévu en 2014 et une ouverture en 2015. Agnès Vatican, Directrice des Archives municipales de Bordeaux, explique le choix de la Halle aux farines.

Agnès Vatican : « La Halle aux farines, le plus ancien élément patrimonial de la Bastide » by Bastide Brazza Blog

Laurie-Anne Virassamy / BastideBrazzaBlog

  • Twitter
  • Facebook