La carte des usines disparues

Les Chantiers de la Gironde au début du XXe siècle

Du XIXe siècle aux années 70, la rive droite vit au rythme des ouvriers travaillant sur les quais. Une vingtaine d’usines les embauchait par milliers. Aujourd’hui, deux continuent à tourner au ralenti : la Construction navale de Bordeaux et les Grands moulins de Paris. Les unes après les autres, les entreprises du secondaire ont déposé le bilan.

Plus récemment, cette déchirure lente et certaine du tissu industriel bastidien a été compensée par des entreprises du tertiaire. Par exemple, le journal Sud Ouest, situé à quelques mètres de l’ancienne usine Carde. La carte est l’occasion de se réapproprier l’histoire des lieux côté rive droite : cliquez sur les balises et plongez au cœur de la Bastide ouvrière disparue.


Afficher La Bastide ouvrière sur une carte plus grande

Dix manufactures emblématiques ont été retenues pour la Google map. Des informations disponibles pour chacune d’entre elles retracent leur parcours : date de création, fermeture, effectifs, repères biographiques et témoignages. Au fil des jours, de nouvelles données enrichiront le contenu.

Adrian de San Isidoro, Elsa Landard, Olivier Mary

 

  • Twitter
  • Facebook