Allées Serr : l’œil de l’architecte

Les plans du pôle de gestion on été signés par deux architectes bordelais, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. Crédit : Lélia de Matharel

Laurent Gouyou s’est installé à la Bastide en 1998. Depuis 10 ans, il a vu le quartier changer sous la patte de ses collègues architectes. Il nous emmène pour une visite guidée sur les allées Serr, ce grand axe qui part de la friche ferroviaire et qui descend jusqu’à la Garonne. Au programme, trois bâtiments qui ont marqué l’histoire récente de Brazza.

 

 

Kicéki ?

Petites fiches pour les malins qui voudraient infiltrer le monde mystérieux de l’architecture, alors qu’ils n’y connaissent rien.

Laurent Gouyou :

C’est le gentil organisateur de la visite. Un architecte de 53 ans qui a fait ses études « d’archi », puis a monté son agence à Bordeaux. Installé à la Bastide depuis 15 ans, il connaît chacune de ses ruelles.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais vous connaissez surement l’antenne TBC au milieu de la place des Quinconces. C’est lui. Le nouvel agencement du cours Victor-Hugo ? Encore lui. Depuis 10 ans, il s’est focalisé sur des programmes d’aménagement urbain. Dernier projet sur le feu : Cœur de ville, ou comment redynamiser le centre d’Eysines, une commune située au nord-ouest de Bordeaux.

Yves Lion :

Deux fois récompensé par une Équerre d’argent (une récompense prestigieuse de la profession), cet architecte français né en 1945 à Casablanca joue dans la cour des grands. Son dada, ce sont les logements sociaux. Noisy-le-Grand, Saint-Denis, Montreuil, Aubervilliers… La liste est longue : 6000 logements portent aujourd’hui sa signature. Yves Lion a construit une vision nouvelle de la ville. Il a par exemple pensé l’aménagement de la Plaine Saint-Denis, ou encore celui du quartier Neuhof, à Strasbourg.

Christian de Portzemparc :

Je ne vous ferai pas la liste des récompenses gagnées par cet architecte prestigieux. Vous pouvez aller voir sa page wikipédia, ça ira plus vite. Pour bien mesurer l’ampleur du phénomène, quand on tape son nom sur google, on obtient 393 000 résultats. Voilà. Si vous voulez quelques photos pour visualiser ses oeuvres, il a réalisé la Cité de la musique à Paris, la tour LVMH à New York, le musée Hergé en Belgique, j’en passe et des meilleures.

Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal :

Ces deux enfants du pays ont fait leurs études à Bordeaux. Ils ont monté ensemble une agence en 1987. Purs produits du centre d’architecture girondin Arc en rêve, pour lequel Anne Lacaton a travaillé pendant 6 ans, ils développent une « architecture de l’essentiel ». Des logements plus grands, avec une surface construite plus importante pour un même budget. Ils utilisent donc des systèmes de construction simples et efficaces. Leur projet le plus emblématique est l’université Pierre Mendès-France, à Grenoble.

 

Lélia de Matharel / BastideBrazzaBlog

  • Twitter
  • Facebook